Investir dans des parkings, le miroir aux alouettes de la rentabilité !

Cela faisait un moment que j’avais en tête d’écrire un article sur l’investissement dans les parkings.
Ce serait LA niche idéale pour investir, les rendements seraient hallucinants.
Azar du blog www.objectif-rentier.fr m’a gentiment proposé de rédiger un article sur ce thème. Le résultat est bluffant, je partage à 100% son avis sur ce type d’investissement. N’hésitez pas à visiter le blog qu’elle vient d’ouvrir. Elle va cartonner c’est certain ! Cette jeune femme a un objectif très ambitieux : Faire mieux qu’Elise Franck dans son bouquin et devenir rentière…en 3 ans !!!

Je vous laisse avec Azar :

Le sujet va intéresser pas mal de monde, mais le fond ne va pas forcément plaire à tout le monde 😉
On parle souvent de la rentabilité incroyable des parkings, avec engouement et pourcentages à deux chiffres. Mais qu’en est-il vraiment ?
Je lis souvent des témoignages, des articles, regarde des vidéos de personnes qui dégagent 20%, 30%, 40% et même plus, de rentabilité sur une place de parking. Des titres racoleurs inondent le net :
« Une place au soleil avec les parkings »
« Investir dans un parking : le ticket gagnant »
« Investir dans un parking parisien se révèle très rentable »
« Investissement : la bonne affaire des parkings »
Etc.
On a d’un coup des euros dans les yeux, et on se dit que cette niche sent la bonne affaire.
Tout d’abord, contrairement aux autres investissements immobiliers (appartements, maisons, immeubles de rapport), il n’y a pas de notion de plaisir. En effet, quel plaisir y-a-t-il à voir une dalle de béton, même avec une porte en bonus? On ne peut pas la transformer, la décorer, l’améliorer, changer la configuration, etc. comme on peut le faire avec les autres types d’investissements immobiliers donc l’investissement dans une place de parking est purement financier.

Alors parlons chiffres.

Cet investissement peut avoir de forts rendements…mais on parle de micro-loyers ! En France, une place de parking est louée 84€ en moyenne en province et 118€ en moyenne dans la capitale (d’après un magazine spécialisé) donc même si la rentabilité peut être mirobolante, le gain réel est minime. Et il s’agit de « moyennes », donc ça peut être nettement inférieur. Il faudrait combien de places de parking pour juste se faire l’équivalent d’un SMIC ? Un paquet ! Là où un appartement ou un petit immeuble de rapport peuvent faire l’affaire.

Aussi, à l’achat, on est au-dessus de 15 000€ en moyenne en province et au-dessus de 26 000 € en moyenne à Paris. Et sans conteste, c’est dans les villes, quartiers où le besoin de stationnement est criant où il est intéressant d’investir mais dans ces localisations les places sont très chères ! (J’ai déjà vu des places de parking à plus de 70 000€ dans certains quartiers de Paris ! le prix d’un appartement dans certaines villes de province).

Les rentabilités « exceptionnelles » sont comme leur qualitatif l’indique des « exceptions », donc peu courantes, elles sont le fruit de perles rares aujourd’hui, ou bien dû à un découpage des places de parking pour les louer à plusieurs personnes pour des deux-roues, donc une stratégie de niche dans une niche car ce n’est pas applicable partout. En fait, on est plus autour de 10% de rentabilité (brute) ce qui n’est pas mal, mais aussi faisable avec les autres types d’investissements immobiliers.

Division place de parking

Mais partons du postulat que j’achète, pas cher et je loue cher, pour doper ma rentabilité. Est-ce qu’il vaut mieux avoir un ou deux appartements ou un petit immeuble de rapport avec une rentabilité correcte mais qui rapporte un ou des loyers conséquents ou 10 places de parking avec une rentabilité incroyable, mais au final, il s’agit d’un cumul de plusieurs petits loyers qui n’atteignent même pas celui d’un seul appartement? Là où, je veux en venir c’est que de grosses rentabilités ne veulent pas dire gros gains. Un vendeur de crêpes dégage plus de marge (en %) sur son produit, qu’Airbus en vendant un avion, mais pourtant il gagne moins 😉

 

Sur le sujet des parkings, on met beaucoup en avant le pourcentage de rentabilité par rapport « chiffre d’affaires », car dire qu’on a une rentabilité à deux chiffres fait plus rêver que dire qu’on gagne 30€, 50€ ou 80€ par mois. Ce type d’investissement est plus un complément de revenu, car on ne fait pas fortune avec les parkings même avec 20% de rentabilité, ou alors on a une stratégie de volume et là on sort du champ de l’investissement pour les « petites bourses », argument qui est souvent avancé pour en vanter les méritent. Donc pas de changement de vie en perspective avec une ou quelques places de parking.

 

Si votre objectif est d’atteindre la liberté financière, le chemin sera, selon moi, plus rapide avec des appartements, et vous prendrez un raccourci avec les immeubles de rapport.
Pour autant, je ne dis pas :

 

Qu’il ne faut pas en acheter, ça reste un investissement intéressant (mais peu lucratif), en particulier pour les personnes qui ont des moyens limités et qui veulent investir un petit pécule. Par ailleurs, pour les personnes qui appréhendent d’investir, c’est un type d’investissement avec peu de risques (peu d’impayés, gestion plus simple, etc.) et dont le processus d’achat est similaire aux autres investissements immobiliers, donc cela permet de « se faire la main ».
Que je n’en achèterai jamais, au contraire, si je tombe sur une bonne affaire, je prends ! Pour l’expérience d’une part et ça me permettra de me diversifier d’autre part, et enfin, quand le prêt totalement sera remboursé, ma place de parking me permettra de me payer mensuellement un ou deux diners au restaurant 😉

Cet article a été rédigé par Azar du blog www.objectif-rentier.fr
N’hésitez pas à laisser vos commentaires, à partager votre avis et/ou vos expériences.
Et partagez massivement sur Facebook !!!

Vous aimerez aussi...

60 réponses

  1. Emmanuel dit :

    Bonjour,
    Merci Azar pour cet excellent article très bien rédigé.
    Avantages inconvénients et passage à l’acte si l’opportunité d’une bonne affaire se présentait : la messe est dite. J’adore !
    A bientôt

  2. saintout dit :

    pour en vanter les méritent !!!

  3. Paulsrzn dit :

    Je partage complétement ce point de vue.
    Après avoir cherché pendant des semaines ces rendements exceptionnels, je n’en ai pas trouvé dans ma région (Normandie). J’ai l’impression que le prix des parkings et garages est encore plus déconnecté de la réalité que les autres investissements immobiliers.
    Peut-être pour quelqu’un qui débute et qui a besoin d’être rassuré…
    Mais il y a d’autres vecteurs plus faciles à trouver, plus stimulants (comme c’est dit dans l’article) et tout aussi rentables.
    Paul

    • Guillaume dit :

      Bien d’accord ! Pourquoi c’est « déconnecté de la réalité » ?
      Les journalistes de la presse économique à force d’en faire « des caisses » avec « les rendements incroyables » des parkings ont créé une bulle spéculative sur ce type d’investissement.
      Les proprios de ces emplacements pensent qu’ils ont acheté la poule aux œufs d’or (Ce qui est vrai pour ceux qui ont acheté avant cette bulle, aujourd’hui c’est beaucoup plus compliqué)…

    • Azar dit :

      Merci Paul pour ton commentaire,

      Idem, je me suis intéressée au « dossier » et peut-être que c’est dû à la région que j’habite (Région parisienne), mais les prix sont exorbitants surtout à la vu du bien lui même (on parle d’une dalle de béton en général, et d’un box dans le meilleur des cas)…
      Aucun rendement intéressant pour l’achat d’une place à l’unité (en achetant des lots on fait nécessairement des économies d’échelle) dans ville que j’habite au regard du loyer que je pourrais en tirer. Surtout que comparé à un appartement que l’on peut « soigné » (travaux, déco, etc) pour augmenter le loyer, ce n’est pas vraiment possible avec un parking 😉

  4. Pho dit :

    Aux remarques pertinentes d’Azar, il me semble qu’il ne faudrait pas oublier l’aspect « je me sens utile ». Qd on achète un appartement, maison…à rénover, on contribue à faire tourner l’économie, en faisant travailler les travailleurs du bâtiment, les architectes. Il y a aussi les achats chez les marchands de meubles, fournitures deco…et remonter le déficit de la dette publique grâce aux TVA payés 🙂

    • Guillaume dit :

      Bonjour Pho,
      Alors là entièrement d’accord avec toi !
      J’en parlais justement hier avec un client. En France on manque structurellement de logement, c’est un secret pour personne.
      Vous achetez un immeuble « pourri », vide depuis de nombreuses années.
      Vous le rénover entièrement. En remettant sur le marché ces appartements, vous avez une réelle utilité sociale ! Vous logez des familles, faites tourner l’économie….
      Et ce qui est bien c’est qu’en faisant du « social » vous vous enrichissez !
      C’est quand même valorisant tout ça ! 🙂

    • Azar dit :

      C’est vrai qu’il y a cet aspect aussi! Merci Pho 🙂

  5. Gil dit :

    Bonjour.

    Juste une petite remarque :
    Azar a écrit
    ça reste un investissement intéressant (mais peu lucratif),

    sauf que ,mathématiquement , 100 000€ de parking a 10% sont aussi lucratif que 100 000€ d’appartement à 10%.
    Donc personnellement si les 10 % sont au rendez vous ,je m’intéresse à l’affaire.

    En tout cas merci pour cet article

    Gil

    • Azar dit :

      Tu as raison Gil, j’aurais dû utiliser un autre terme, mais on s’est compris 😉
      En fait, tout est dans la définition de la rentabilité, qui est ce que rapporte un investissement par rapport à la somme investit à la base, donc mathématiquement si on investit « petit », on obtient « petit » même si la rentabilité est bonne.
      C’est la même chose en bourse, si on achète 1 action, même la plus rentable du marché, on aura que quelques « cacahuètes » lors de la distribution des dividendes.

      Oui si on compare le même montant investit pour des parkings et un appartement avec le même rendement, on obtient la même chose.

      Merci à toi

      Azar

  6. Bonjour à vous,

    On ne peut pas comparer les parking et les logements, personnes n’habitent dans un box ! Cet article est biaisé !
    Avec un grand nombre de parking, le problème sera que vous aurez un grand nombre de locataires et donc pour être pénard il faudra faire gérer.
    L’idéal est de payer comptant ces parking/box comme je l’ai fait.
    Ca reste un excellent investissement.

    • Guillaume dit :

      Hello Jérôme,
      « Faire gérer » Là ça me semble un peu compliqué car je ne vois pas comment ça peut être rentable pour toi et/ou pour une agence immobilière.
      Par exemple, pour faire un changement de locataire (visite, bail, état des lieux) j’imagine mal une agence demander seulement un mois de loyer soit en moyenne 80 €.
      Perso en tant que professionnel de l’immobilier, facturer 80 € pour cette mission, je préfère rester tranquillement au bureau ! La charge de travail est quasiment la même que pour un appartement à 500 €….
      Après c’est vrai que si vous avez 10 k de cash à placer, il vaut mieux les investir dans une place de parking que sur un livret A. Nous sommes bien d’accord 🙂

    • Azar dit :

      Bonjour Jérôme,

      Un parking n’est pas « habité » mais il est loué à un locataire comme un appartement, il est soumis aux mêmes frais (frais de mutation, charges de copropriété, impôts locaux) et il s’agit d’un investissement immobilier, donc c’est à mon avis comparable 😉

  7. Antoine dit :

    Article pertinent qui m’apporte un éclairage. J’ai un peu de cash et souhaitais justement investir dans un parking (car à portée de main financièrement parlant), mais au final je peux aussi très bien utiliser mon capital pour acheter un studio/2 P, à condition que ma banque me suive et paie une partie des éventuels travaux.
    Meilleur rentabilité. Et ça le fait + d’avoir un appart qu’un parking quand même !
    Affaire à suivre me concernant.

    • Guillaume dit :

      Hello Antoine,
      Si tu n’as pas besoin que ce cash te dégage des revenus immédiatement, laisse le « au chaud » sur un livret comme épargne de précaution.
      Et pour un studio tu empruntes la totalité !
      Autant bénéficier au maximum de l’effet de levier du crédit.

  8. Lionel dit :

    Bonjour,

    Le garage a l’avantage de pas être soumis aux mêmes lois que les appartements. Pas de protection des locataires donc, mais pas de rétractation sous 7 jours à l’achat. Cela attire certains qui ont peur des soucis locatzire.
    Le problème avec les garages c’est que les frais sont disproportionnés: frais de notaires, frais de diagnostics, frais de syndic, etc… L’autre problème est qu’il est parfois difficile de connaitre l’offre du quartier car on ne voit pas les garages souterrains, et des fois il y a des surprises!!!
    Le garage n’est pas une poule aux oeufs d’or.
    Le

    • Azar dit :

      Bonjour Lionel,

      Tu as raison, l’avantage du parking est la souplesse du contrat, en revanche il est vrai que les frais pèsent plus lourd que sur un appartement, sachant qu’un parking est aussi soumis au frais de notaire, à l’imposition, aux charges de copropriété, etc.

      Petit exemple, mon ancienne banquière, avait un box à Levallois (Région parisienne), et elle avait plus de 300€ de taxe foncière dessus!!! Bon Levallois est une ville où les impôts locaux sont chers, donc ce n’est pas le meilleur exemple mais il mérite d’être partagé 🙂 . Admettons qu’elle ait 250€ de charges de copropriété par an (ce qui est réaliste) cela lui fait plus de 550€ de charges par an. Si elle le louait, disons 100€ (idem réaliste pour la ville), près de 6 mois de loyers seraient nécessaire pour payer ses impôts et charges. Or, pour un appartement, dans cette même ville que je connais bien, on serait aux alentours de 2 mois, voire 3 mois de loyers qui partiraient dans ces mêmes charges.

  9. nutsola dit :

    Article qui résume certains problèmes de l’achat de parking mais qui oublie :
    1. Qu’un prix d’achat se négocie
    2. Qu’un parking Garage demande peu d’entretien.
    3. Que la location d’un garage nécessite aussi de choisir sa cible: Fait on payer avec la même somme les personnes qui veulent protéger leur voiture de luxe ou de collection et les personnes qui veulent garer leur voiture en bas de chez eux ou à proximité de leur travail ?
    Mais c’est vrai que c’est un achat pour petit budget .

    • Azar dit :

      Bonjour Nutsola,

      Pour le point 1) c’est valable pour tout les types de biens, je suis d’accord avec toi, les prix peuvent se négocier, mais la négo ne change pas catégoriquement la donne non plus (sauf cas exceptionnel). Par exemple, je fais baisser le prix d’une place à 20k€ de 5%, je l’aurai à 19k€, c’est cool mais on ne divise pas le prix par deux non plus.

      Totalement d’accord avec toi sur le point 2), c’est l’un des avantages incontestable du parking.

      Concernant le point 3), alors non on ne fait pas payer la même chose à ces deux cibles, mais les places pour ces deux cibles différentes ne coûtent pas le même prix à la base ;-). Un box fermé coûte plus cher qu’un place de parking « ouverte », un parking sécurisé (ouverture automatique avec bip, caméra, etc) a plus de charges qu’un parking sans ses atouts, etc, donc au final on en revient au même…

      • nutsola dit :

        Pour le point1. Tout dépend du négociateur.
        Comme dans toute négociation, se renseigner sur la situation du vendeur. car certains veulent du cash rapidement, et éventuellement marchander sur les 5/12e, peut donner des négociations supérieurs à 5%, ajouter à cela les 2000 euros de notaire et éventuellement donner à manger aux agents s’il y en a.

        • Guillaume dit :

          Nutsola,
          Un bon agent peut vous apporter bien plus que ce que vous croyez. OK les bons sont très rares 🙂
          Je trouve un peu condescendant votre « donner à manger aux agents ». C’est désagréable à entendre, on est pas des chiens.

          • nutsola dit :

            C’est gentil un chien, et c’est le meilleur ami de l’homme. 🙂
            Ne le prenez pas mal, j’illustrais simplement l’idée de la négociation et pourquoi il fallait inclure dans celle ci les frais d’agent quand on en prends.

          • Small Spirit small people dit :

            Petite réflexion
            Le chien lui ne connais pas le mensonge,
            En revanche , les agents immobiliers que j ai côtoyer ….
            Pour moi le choix est vite fait
            A force de vouloir chercher du rendement je pense que certains passent a côté des vrais valeurs.
            A méditer

          • Guillaume dit :

            Je ne sais pas si je suis visé par cette remarque ou pas ? Me concernant je n’ai pas de soucis particulier et je peux me regarder dans une glace le matin sans aucun problème.
            Il est possible de « faire de l’argent » sans que ce soit au détriment des autres croyez-moi.
            Les clichés ont la vie dure décidément…

          • Nutsola dit :

            Pour ce que dit small spirit,
            Pourquoi se sentir viser par cette remarque. ce n´est parce que tu es agent immo que toutes remarques sur les agents immo doivent te concerner.
            Je pense qu´on trouve sans doute de tout dans tous les métiers et comme l´investissement immobilier ce n´est pas forcément un quotidien pour tout le monde, et que ca touche quand meme a des sommes importantes en matière d´investissement, il suffit d´une première fois désagréable …

            En ce qui concerne cet article, j´espère que cela dissuadera beaucoup de vendeur de gonfler les prix comme cela se fait depuis quelques temps, ainsi on pourra enfin acheter au juste prix . ( = Mon prix 😉 )

    • Lionel dit :

      Sur le point 3, oui et non. Pour la voiture de luxe, le client est moins sensible à l’endroit, car il est très très rare d’être à 2 minutes à pied du collectionneur, sauf 16e à Paris et autre quartier huppé mais les prix sont stratosphèriques. Donc le collectionneur a le choix de faire 15-20 minutes dans toutes les directions pour aller chercher son véhicule chéri. Pour l’autre client, le prix joue.
      Un autre aspect que j’ai expérimenté sur la côte d’azur, la saisonnalité. En septembre-octobre, il y a un pic de demande. Avec la pluie qui arrive brutalement, les gens cherchent.

  10. Meriem dit :

    Un point de vu qui sort des sentiers battus sur le sujet!
    Entièrement d’accord avec vous Azar, aucune chance d’arrêter de travailler avec quelques parkings, c’est un investissement pour mettre du beurre dans les épinards tout au plus. Or quand on lit ce qui s’écrit sur l’investissement dans les parkings, on a l’impression que le « château en Espagne » est à portée de main!

  11. Nicolas dit :

    Bonjour Aza,

    Les parkings : les inconvénients de l’immobilier sans les avantages, on est d’accord ! Si l’objectif est de devenir rentier en 3 ans, il faut viser plus haut : immeubles, swing trading, etc…

    • Azar dit :

      Hello Nicolas!

      Guillaume a surestimé mon objectif 😉 J’aimerai beaucoup en 3 ans! Mais du coup il me reste qu’un an et demi ahahah
      Les immeubles j’y pense sérieusement, ce sera le next step. Je finis mes projets parisiens, et d’ici un an je me lance dans un petit immeuble de rapport en province.

      Azar

  12. Alex dit :

    Là où les parkings peuvent devenir une bonne affaire, c’est en les achetant en lot. Rare mais en cherchant bien ça se trouve. D’une part cela permet d’investir une plus grosse somme, mais en plus on va considérablement diminuer le coût unitaire… Là ça devient intéressant. Sinon je rejoins totalement votre point de vue

    • Guillaume dit :

      Bonjour Alex,
      Oui en effet. Acheter en lot permet de revenir à un prix « normal » concernant les frais de notaire…et pourquoi faire un peu de cash en revendant au détail !
      Attention quand même à la requalification en marchand de biens.

  13. Sebastien dit :

    Le parking peut être intéressant pour se lancer dans l’immobilier : petit achat avec peu de risque.
    Du coup, j’y vois déjà un intérêt : celui d’apprendre à investir.

    Ensuite, je ne cracherai jamais sur une bonne rentabilité.
    Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

    Par contre, il est vrai que pour en vivre, il faut multiplier les opérations et acheter beaucoup, beaucoup de volume.

    Personnelement, je préfère me concentrer surune opération à 100000 euros que sur 10 opérations à 10000.

  14. Jean-Jack dit :

    Bonjour,

    Pour faire court, la différence notable sera à priori le gestion.

    De plus, j’ai l’impression que trouver les bonnes affaires dans les parking est plus difficile que dans les appartements.

    Jean-Jack de http://objectif-millionnaire.fr/

  15. C’est clair qu’en lisant l’article (très intéressant) et les commentaires on se rend compte que la location de parking est presque totalement grillé sauf peut-être dans certaine ville.

  16. Bonjour, Je rejoins un peu tout le monde; comme dit Jérôme pour placer des économies, pourquoi pas, au moins c’est abordable comme placement l’avantage des parkings est qu’il y a un peu de dangers de dégradations, pas de coup de peinture à refaire après le départ du locataire etc.
    Par contre j’avais regardé sur toulouse, les rentabilités sont en dessous des 10% loin de ce qui est annoncé e il ne faut pas espérer de grosses négociations. Le marché est tendu, il y a peu d’offre, sûrement dû à l’effet de mode. Y a pas à dire l’immeuble je ne vois pas de défauts 😉
    Patrice
    http://optimiser-son-budget.com

    • Guillaume dit :

      Salut Patrice, nous avons le même phénomène sur Bordeaux.
      Je vois des parkings à vendre dans l’hyper-centre jusqu’à 45 000 € !!!
      Franchement les mecs se brossent, le pire c’est qu’il y a des pigeons prêts à acheter à ce prix ! Au mieux ça peut être loué 150 € et encore…

  17. Nicolas dit :

    Bonjour à vous.
    Les parc à voitures sont rentables dès l’instant que l’on y adosse le montage fiscal qui va avec.

    Le problème est qu’ils sont à 80% du temps acheté en direct (nom propre) et loué avec des baux de droit commun sans aucune des options qui font leurs forces.

    Du coup effectivement, le bien n’apportent pas les effets qu’il devrait.

    Le parking reste un bon début, pour se lancer, et où un bon complément lorsque l’on a du patrimoine dès l’instant que l’on sait faire et que l’environnement patrimonial nécessite de l’intégrer. D’ailleurs, je réalise que je fais une erreur, il est possible même en nom propre d’en tirer parti. Bref, peu importe, le point, c’est que le parc à voitures sans le fiscal, c’est comme le gâteau sans la cerise. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est mieux lorsqu’elle y est… (la cerise) 😉

  18. Philippe30 dit :

    Ajoutons que les petits prix d’achat des parkings induisent des frais de mutation très élevé en % de la valeur de la transaction.
    Pour les sommes de 15.000 € , les frais de mutation oscillent entre 15 et 20 % .

    Sans moi pour ce type d’achat

    Philippe30

  19. Bonjour,

    Je ne suis pas d’accord avec vous car deux investisseurs ne vont pas forcément « boxer » dans la même catégorie.

    Un investisseur qui peut se permettre de garder au chaud 10000€ car une banque pourra lui financer un appartement ou un immeuble de rapport à 110% n’achètera pas un garage avec les 10000€ ça c’est sur !

    Par contre, un investisseur qui se fait « jeter » des banques pour ces biens la car il n’a pas un dossier assez solide pourra acheter avec ces 10000€ la un garage qui même si les revenus mensuels ne sont pas énorme lui permettra d’augmenter quand même ses revenus et faire fructifier ses 10000€ en cas de revente et peut servir de garantie et montrer à un banquier sa bonne gestion dans une acquisition future à crédit.

    Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas tous égaux devant les banques à un instant T.

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr

    • Azar dit :

      Salut Romaric,

      Finalement tu es d’accord avec moi, parce que c’est bien ce que je dis dans l’article:
      « Pour autant, je ne dis pas :
      Qu’il ne faut pas en acheter, ça reste un investissement intéressant (mais peu lucratif), en particulier pour les personnes qui ont des moyens limités et qui veulent investir un petit pécule.  »

      Tu avais peut-être sauté cette phrase 😉

      Azar

  20. Bonjour à tous,

    Merci pour cet article.

    J’ai commencé à investir dans les parkings en début d’année, j’ai également un blog sur le sujet. Je suis d’accord avec certains points et en désaccord avec d’autres.

    J’ai acheté mon premier parking dans le 5ème arrondissement à Paris 9800 € F.A.I au lieu de 15000 €. J’ai aujourd’hui 110 € de loyer et la gestion me coûte 8 € par mois. La recherche de locataire est facturée UNE SEULE fois à l’année, même si le locataire change chaque mois, j’ai testé ;-).

    Je vais en acheter un deuxième dans le 92 pas loin de Levallois pour 9500 € F.A.I au lieu de 13000 €.

    Il faut donc effectivement passer par la case négociation pour que ça soit intéressant (surtout en région parisienne). J’ai fait une interview avec Olivier Seban sur le sujet si ça vous intéresse :-).

    Pour l’utilité, vous oubliez les artisans où ça leur permet de stocker tout leur matériel ou encore ceux qui sont en situation d’urgence (divorces etc) pour stocker leur meubles, donc on est aussi dans le social…

    Personnellement, je suis ingénieur je gagne très bien ma vie pour mon âge et j’ai décidé de commencer par la case parking car il est très très difficile d’acheter directement des apparts sur Paris. Je préfère commencer petit et gagner des clopinettes pour l’instant que d’acheter direct un immeuble de rapport et me gaufrer.

    Aussi il y a peu de risques, c’est facile de se débarrasser des mauvais payeurs, en foncier je paye 70 € par an, en copro moins de 30 € par trimestre, même si les loyers sont moindres on est loin des charges des appartements. De plus si la personne ne paye pas son loyer c’est plus facile de supporter 100 € de crédit que 900 €…

    Ensuite concernant la bulle parking je ne suis pas d’accord, on disait pareil avec la bulle immobilière en 2000 avec les appartements etc mais aujourd’hui bcp de personnes continuent de s’enrichir grâce à l’immobilier. Les parking c’est pareil, ça marche encore c’est juste de plus en plus difficile de trouver des bonnes affaires.

    Beaucoup sont obsédés par l’argent et non l’apprentissage. S’enrichir est un processus. Vouloir gagner beaucoup sans rien apprendre est juste illusoir voire même suicidaire :-).

    Pour résumer, les parkings sont un EXCELLENT moyen pour les personnes n’ayant pas beaucoup de moyens (80 % des français), ayant peur de prendre des risques, désirant se créer des revenus complémentaires et voulant commencer leur apprentissage dans l’immobilier.

    Après c’est sur que pour s’enrichir il va falloir passer la deuxième vitesse, mais chaque chose en son temps.

    Excellente journée à tous 🙂 !!!!

  21. Acheter un parking, une voie de garage ? pas forcément. Chacun se crée un investissement qui lui ressemble. Un étudiant peut investir dans un parking, pas dans un immeuble . Ca peut être une façon de commencer en douceur. Ce qui est sûr c’est que ça n ‘est pas un investissement pour moi, puisque ma valeur ajoutée est dans la rénovation coup de cœur .

  22. naamoune dit :

    bonjour, je trouve cet article très intéressant, les parking n’a pas une grosse rentabilité, mais pour une personne frileuse sur l’investissement peu commencer par les parkings afin d’apprendre en plus c’est un billet d’entre plus facile qu’un appartement et c’est plus facile pour les personnes qui on pas de cdi. Mais je pense qu’il y aujourd’hui d’autre solution pour mieux gagner je ne ferais pas de pub concernant un produit que j’ai sur mon blog qui me rapporte mieux qu’un parking mais demande de l’investissement en soi.
    en tout cas article intéressant.

    • Guillaume dit :

      Salut Naamoune,
      « je ne ferais pas de pub » Ah bon et en disant ça t’es pas en train de faire de la pub là? 🙂 Bon après tout, je ne peux pas te reprocher d’être audacieux.
      L’idée que tu développes sur ton blog est bonne. Tu utilises des taux de rentabilité comme avec l’immobilier locatif mais la charge de travail est carrément différente. Comparez les 2 me semble un peu trompeur quand même…

  23. naamoune dit :

    Lol guillaume il faut avoir de l’audace pour avancer 😉 c’est sur que la charge de travail est totalement différente car sa demande plus de disponibilité, par contre une meilleur rentabilité.
    Tout dépend de l’objectif qu’on veut atteindre. Pour moi c’est ne plus être dépendant d’un patron ou d’un société, Merci de ta réponse Guillaume

  24. Azar dit :

    Hello!

    Merci pour tes compliments Naamoune 😉
    Guillaume a raison, la méthode que tu développes n’est pas comparable à l’immobilier mais c’est une façon intéressante et originale de se créer des revenus alternatifs 😉

  25. Paulsrzn dit :

    Attitude Indépendant, Voiture Attitude : tu es fan de Cédric Annicette ?

  26. DC dit :

    Salut Azar,
    Merci d’avoir rédigé cet article intéressant. J’en ai lu pas mal sur ton blog et c’est sûr que tu atteindras tes objectifs : faire mieux qu’Élise Franck dans son bouquin et devenir rentière en 3 ans !
    Bonne chance 

  27. Anthony dit :

    Bonjour ,

    Article très intéressant ! Je suis en partie d’accord hormis le fait de dire que les parkings sont pour les débutants .
    Cela dépend vraiment des intérêts de chacun , dans le marché des parkings il y a des gros investisseurs , des petits épargnant , des gens qui s’essaye à l’investissent locatif, et d’autres qui voit un investissement paisible ! ( Pas d’appel tous les quatre matins pour ceux ci ou ceux la … ) Car être propriétaire d’appartement c’est stressant .. De garage beaucoup moins ! Donc un investissant en masse dans les garages pour une retraite paisible peut être tout aussi intéressant .
    Pour ma part je m’y intéresse pour diversifier mes investissements …
    J’ai 26 ans, 02 immeubles de rapport loué en meublé qui me rapport un bon cash flow positif ! Mais qui demande beaucoup de gestion .. Alors je vais voir ailleurs pour changer 😉 je cherche des gros lots de parking .. J’étais sur un projet de 60 garages la .. Qui n’aboutira sûrement pas mais bon .. Tout ça pour dire qu’il n’y a pas vraiment de règles .. Cela reste un investissement où chacun peut y trouver son compte :).

    J’en profite Guillaume , je suis de bordeaux , et j’aimerai bien investir également dans un immeuble avec beaucoup de travaux sur des appartement de type 2 minimum. Trop overbooké pour qu’on échange a ce sujet ?

    Encore merci pour l’article.
    Anthony

  28. Gérard dit :

    Bonjour
    2 commentaires :
    – il n’y a pas de travaux dans un parking, donc pas de défiscalisation
    – le coût d’achat est fortement impacté par les frais de notaire, donc perte assurée en cas de revente avant de nombreuses années.
    cdt

  29. Pierre dit :

    L’investissement dans les places de parking m’a toujours paru moins intéressant que dans le logement. Personnellement, le plaisir de décorer, personnaliser et surtout de posséder un habitat me fait plus plaisir que d’avoir un 12m² pour ranger un véhicule…
    Cet article est très intéressant, les points soulevés m’ont confirmé l’idée que je me faisais de l’investissement dans les places de parkings.
    Merci pour ces informations & conseils.

  30. Josephine dit :

    Tu as tout à fait raison ! Les parkings permettent de gagner des revenus supplémentaires, pas des fortunes ! La rentabilité est intéressante, mais ça représente malheureusement peu d’argent comparé à la location de logements. Il vaut mieux investir dans ces derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *